Mise en œuvre du Programme GIRE : les agents du Ministère de l’Eau outillés pour une synergie d’action

 

Le Secrétariat permanent pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (SP/GIRE) a tenu les 11 et 12 juillet 2019 à Koudougou, un atelier de formation des agents du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement sur la GIRE. Cette formation a pour but de renforcer les capacités des agents du MEA dans la mise en œuvre de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau.

La mise en œuvre du Programme National pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PN-GIRE) requiert la participation active de tous les acteurs. Parmi ces acteurs figurent les agents des services centraux du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Mais pour permettre leur implication effective, une meilleure connaissance de l’approche GIRE et ses différents outils demeure essentielle. Aussi, cette formation doit permettre une synergie d’actions des différents acteurs sur le terrain : « nous constatons une insuffisance de synergie d’actions dans l’exécution des activités d’une part, et la faible implication et engagement de tous les acteurs de notre Ministère d’autre part. Cela est certainement dû à une insuffisance de compréhension de l’approche GIRE et à la mobilité du personnel au niveau du Ministère », a relevé Mme KABORE Aline, Chef du Département Appui Conseil au SP/GIRE.

Présidium de la cérémonie de clôture de la formation

Ainsi, au cours des deux jours de formation, les agents du MEA ont été outillés sur les concepts clefs de la GIRE, les principaux textes et instruments de sa mise en œuvre mais surtout sur leur rôle dans l’implémentation de la GIRE au Burkina Faso. En effet, les formateurs se sont attelés à présenter aux participants, les généralités sur la GIRE et le PN-GIRE, la coordination du PN-GIRE, les cadres politique, institutionnel et juridique de mise en œuvre de la GIRE au Burkina Faso. Il s’agissait aussi pour les formateurs, d’informer et faire comprendre aux différents agents du MEA, l’organisation, le fonctionnement et les actions concrètes de terrain des agences de l’Eau, mais également le rôle, les différentes missions et particularité des comités locaux de l’Eau,  le cadre financier de la GIRE, notamment la contribution Financière en matière d’Eau (CFE) et la réglementation générale sur l’eau et les Installations Ouvrages Travaux Activités (IOTA).

Durant les deux jours de travaux, les participants ont été soumis à des exercices pratiques afin de leur permettre de matérialiser leurs connaissances, acquis et compréhensions des notions GIRE.

Au terme de la formation, les différents participants ont salué cette initiative du SP/GIRE et traduit leur satisfaction pour les connaissances acquises.

Paul KABORE, agent à la DGIH

Pour Paul KABORE, agent à la Direction Générale des Infrastructures Hydrauliques, cette formation va permettre une meilleure prise en compte de la GIRE dans leurs activités. «  Au niveau de la DGIH, les activités de réalisation de barrages qui nécessitent des études socioéconomiques, environnementales, des évaluations en termes de besoins, demande que les aspects GIRE y soient intégrés.», a-t-il souligné.

Photo de famille des participants

Par ailleurs, les participants ont fait des suggestions à l’endroit du SP/GIRE pour permettre une meilleure implication et participation des agents du MEA à la mise en œuvre et le suivi des activités sur le terrain.  Le Secrétaire Permanent pour la GIRE, Moustapha CONGO, a salué la participation active des agents aux échanges et les différentes propositions qu’ils ont faites, preuve que cette formation était nécessaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *