Mot du Secretaire Permanent

      Commentaires fermés sur Mot du Secretaire Permanent

Le Burkina Faso fait face aujourd’hui, à de nombreuses contraintes liées à la dégradation quantitative et qualitative de ses ressources en eau. En effet, l’eau, ressource vitale sans laquelle toute vie, tout progrès et développement ne sont possibles, ne cesse d’être menacée de se raréfier. Cette situation s’explique par la variabilité climatique,l’accroissement de la demande, l’accentuation des phénomènes de pollution, d’envasement des cours d’eau et de prolifération des végétaux aquatiques envahissants, les conflits d’usages pour le partage de la ressource, etc. Pour faire face à ces problèmes, le Burkina Faso a, à l’instar d’autres pays africains,adopté la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) qui, à la différence de la gestion sectorielle promeut la gestion concertée, équitable et durable des ressources en eau.
La concrétisation de l’approche GIRE au Burkina Faso, s’est matérialisée en mars 2003, parl’adoption d’un Plan d’action pour la gestion intégrée des ressources en eau (PAGIRE) couvrant la période 2003-2015. Le PAGIRE a été un outil opérationnel de mise en œuvre de la reforme dans le secteur de l’eau conformément aux nouvelles orientations de la politique nationale en matière de gestion des ressources en eau basée sur les principes de la GIRE. Son objectif a été de « contribuer à la mise en œuvre d’une gestion intégrée des ressources en eau du pays, adaptée au contexte national, conforme aux orientations définies par le gouvernement Burkinabè et respectant les consignes reconnues au plan international en matière de gestion durable et écologiquement rationnelle des ressources en eau ».
Mis en œuvre en deux (02) phases, soit 2003-2009 et 2010-2015, le PAGIRE a permis d’atteindre d’importants résultats dont en particulier la création d’organes GIRE, qui sont entre autres, les Agences de l’eau, les Comités locaux de l’eau, lesquels assurent au quotidien la mise en œuvre de la GIRE au niveau local.
Afin de consolider l’opérationnalisation de la GIRE au Burkina Faso, le gouvernement burkinabè, s’inspirant des acquis et tenant compte des insuffisances de l’expérience du PAGIRE, a formulé un Programme national pour la gestion intégrée des ressource en eau (PNGIRE) pour la période 2016-2030. L’objectif global du PNGIRE est de « Contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques». Sa mise en œuvre constitue une solution pour la disponibilité, la qualité et la durabilité de nos ressources en eau. La coordination de la mise en œuvre de la GIRE au Burkina Faso est assurée par le Secrétariat Permanent pour la Gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE).
La GIRE est une approche dont la mise en œuvre est essentiellement basée sur l’information et la communication en vue d’un changement de comportementsdes populations en faveur d’une gestion rationnelle et de la protection et préservation des ressources en eau.Dans cette perspective, j’invite tous les visiteurs et utilisateurs de ce site à l’utiliser de manière utile et responsable pour s’informer et se former en vue de participer et de contribuer à la protection et à la préservation durable de nos ressources en eau.