PAGIRE

      Aucun commentaire sur PAGIRE

BILAN SYNTHETIQUE DU PAGIRE

1. Présentation succincte du PAGIRE

Au Burkina Faso, le défi lié à la maîtrise de l’eau est énorme, les ressources étant limitées face à une demande de plus en plus croissante du fait de la pression démographique accompagnée du développement des activités économiques et la dégradation continue des cours et retenues d’eau. Face à cette situation, le Burkina Faso s’est engagé dans le processus de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) comme voie de résolution des questions liées à l’eau. Cet engagement a abouti à l’adoption du Plan d’Action pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) en mars 2003, outil opérationnel de la mise en œuvre de la GIRE. Son objectif est de : « contribuer à la mise en œuvre d’une Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) du pays, adaptée au contexte national, conforme aux orientations définies par le Gouvernement burkinabè et respectant les principes reconnus au plan international en matière de gestion durable et écologiquement rationnelle des ressources en eau ».
La mise en œuvre du PAGIRE s’est articulée autour de deux phases (2003-2009 et 2010-2015) :
– la phase 1 qui a couvert la période 2003-2009, a porté sur la mise en place des fondements institutionnels, juridiques et techniques de la GIRE ;
– la phase 2 (2010-2015) dont les actions visent à consolider les acquis de la première phase et à faire en sorte que la GIRE soit une réalité sur l’ensemble du territoire national à l’horizon 2015.

2. Acteurs de la mise en œuvre du PAGIRE
La mise en œuvre du PAGIRE a été placée sous la tutelle du Ministère en charge de l’eau. La coordination de sa mise en œuvre est assurée au quotidien par une structure de mission : le Secrétariat Permanent du PAGIRE (SP/PAGIRE), rattachée au Cabinet du ministère de tutelle.
Le pilotage est assuré par un Comité de Pilotage (CP) qui traduit la responsabilité collective des acteurs nationaux et des partenaires concernés par le PAGIRE et qui permet d’associer les représentants de l’ensemble des parties prenantes. Le CP est l’instance de décision du PAGIRE au niveau national.

Les principales structures d’exécution étaient :
– les Agences de l’Eau (AE) au nombre de cinq (5) : Agences de l’Eau des Cascades (AEC), du Gourma (AEG), du Liptako (AEL), du Mouhoun (AEM) et du Nakanbé (AEN) ;
– la Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE) ;
– les Directions Régionales en charge de l’eau ;
– la Direction Générale de la Météorologie (DGM).
Les structures partenaires d’autres ministères, les collectivités territoriales, les institutions de formation et Centres de recherche, les projets et programmes, la société civile et le secteur privé interviennent également dans la mise en œuvre du PAGIRE.

3. Les principaux résultats du PAGIRE
Les résultats majeurs atteints à travers la mise en œuvre du PAGIRE suivant les différents axes sont :
 Au niveau du cadre institutionnel, on note :
– la mise en place et l’opérationnalisation des cinq Agences de l’eau (Nakanbé, Mouhoun, Cascades, Gourma et Liptako) sur le territoire national qui ont pris en charge les questions de protection et de préservation des ressources en eau dans les bassins hydrographiques,
– la mise en place du Conseil National de l’Eau (CNEau) qui est une instance consultative nationale se prononçant sur les dossiers en lien avec la gestion de l’eau qui lui sont soumis par le gouvernement ou par auto saisine ;
– la création de la Police de l’eau et la mise en place des Services de Police de l’Eau dans les différentes directions régionales en charge de l’eau.

 Au niveau du cadre politique, juridique et financier de gestion des ressources en eau, on enregistre d’importantes réalisations et le secteur de l’eau dispose d’un arsenal juridique et réglementaire dont les plus importants sont :
– L’adoption de plus d’une trentaine de décrets d’application de la loi n°002-2001/AN du 08 février 2001 portant Loi d’orientation relative à la gestion de l’eau,
– L’adoption de la Loi n°058-2009/AN portant institution d’une taxe parafiscale dénommée Contribution Financière en matière d’Eau (CFE) au profit des Agences de l’eau qui leur permet de financer les actions de protection et de préservation des ressources en eau.

 Le Système National d’Information sur l’Eau (SNIEau)
Les principaux résultats sont :
– la réalisation en 2005 de l’inventaire national des ouvrages hydrauliques (INOH), actualisé annuellement depuis 2008 ;
– l’élaboration d’un plan de conception et la mise en œuvre du Système National d’Information sur l’Eau (SNIEau) ;
– le renforcement du suivi des réseaux piézométrique et hydrométrique (ressources humaines et matérielles) ;
– la modernisation du réseau hydrométrique des bassins du Mouhoun et de la Comoé et l’acquisition et installation d’équipement moderne sur les stations ;
– la finalisation de la base de données du SNIEau ;
– l’équipement du laboratoire d’analyse en appareils et instruments de mesure de la qualité de l’eau de la DGRE.

 Au niveau du renforcement des capacités
A ce niveau, on note :
– la formation initiale de cent trente-deux (144) cadres dans le domaine de l’eau au 2iE et à l’ENI de Bamako (Mali) dont vingt-quatre (26) femmes ;
– la formation de dix-huit (18) techniciens supérieurs à l’AGRHYMET (Niger) ;
– la formation de vingt-cinq 25 agents techniques au CEMEAU de l’ONEA ;
– les stages d’immersion et séminaires de formation sur la GIRE.
– Renforcement de capacité des collectivités, du secteur privé et de la société civile

4. Perspectives
Pour consolider les acquis du PAGIRE en vue d’une opérationnalisation de la GIRE sur le terrain, il a été décidé d’élaborer et de mettre en œuvre un nouveau programme GIRE : le Programme National GIRE (PN-GIRE 2016-2030) qui a été adopté par l’Arrêté 2016-16/MEA/CAB du 09 juin 2016. L’objectif stratégique du PN-GIRE est de : «Contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques».

Télécharger le document PAGIRE_2003

Télécharger PAGIRE_phase 2_vf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *