Programme National GIRE : le bilan du 1er semestre 2019 est satisfaisant

 

Le comité de revue du Programme National pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PN-GIRE 2016-2030), a tenu sa deuxième session ordinaire le 28 juin 2019 à Ouagadougou, dans le but d’examiner l’état de la mise en œuvre du programme au cours du 1er semestre de l’année 2019.   

Il est ressortit des travaux du comité que d’importantes actions ont été réalisées au cours de ce 1er semestre de l’année 2019, pour un taux d’exécution physique des tâches de 45,44% .Au nombre des acquis, il y a le couvrement de la contribution financière en matière d’eau (CFE) pour un taux de recouvrement de 33,52% (un montant de plus de 255 millions sur une prévision de d’environ 762 millions). En outre, le service police de l’eau de la Région de la Boucle du Mouhoun a été rendu fonctionnel, portant ainsi les services police de l’eau opérationnels sont à onze (11) sur treize (13). Sept (7) Comités Locaux de l’Eau (CLE) ont été aussi mis en place et des appuis techniques et financiers ont été accordés aux CLE et associations pour la mise en œuvre d’activités de protection et de préservation des ressources en eau. On note également l’élaboration d’un plan d’actions de lutte contre le comblement des retenues d’eau et les plantes envahissantes.

Des participations à la 2e session 2019 du PN-GIRE

Malgré le contexte national difficile, marqué par des mouvements sociaux et surtout le défi sécuritaire qui a entravé la mise en œuvre des différentes activités, le bilan dressé par le comité de revue en cette deuxième session ordinaire est jugé dans l’ensemble satisfaisant. Cependant, le comité de revue a recommandé aux structures de mise en œuvre du Programme de réajuster la programmation des activités pour le dernier semestre 2019 pour être plus réaliste au regard des contraintes administratives et sécuritaires.

En rappel, le PN/GIRE a été adopté par le Gouvernement burkinabé en 2016 avec pour objectif de  « Contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques ». Les actions de ce Programme s’articulent entre autres autour de la préservation des milieux aquatiques, la lutte contre la pollution, le gaspillage, la dégradation des ouvrages, la recherche action, l’application de la règlement relative à la gestion de l’eau. Les structures de mise en œuvre du PN-GIRE sont notamment les Agences de l’Eau et la Direction Générale des ressources en eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *